Selon la typologie de l’extension que vous souhaitez réaliser, différents travaux plus ou moins lourds et longs seront nécessaires pour mener à bien votre projet. Nos spécialistes experts Royer Bâtiment vous renseignent, dans la suite de cet article, sur les différentes options qui s’offrent à vous pour un agrandissement ainsi que les différentes solutions et techniques pour faciliter la réalisation de vos travaux. En effet, qu’il s’agisse d’une extension horizontale ou verticale, la solution choisie dépendra de l’effet de style que vous désirez sur votre maison, mais également des réglementations et des normes en vigueur au sein de votre commune.

Connaître vos contraintes :

Avant de se lancer dans les travaux, il faut se méfier tout d’bord des contraintes. Il faut prendre en considération :

  • Les règles de l’urbanisme dans votre quartier,
  • Les limites de propriétés,
  • L’orientation de la parcelle,
  • La nature et la qualité du terrain,
  • L’emprise au sol disponible…

A cela peuvent s’ajouter certaines restrictions imposées par votre commune, notamment le choix des matériaux et/ou des couleurs de la façade.

Faire recours à un professionnel spécialiste en agrandissement de maisons :

Afin d’assurer la réalisation de vos travaux dans le respect des normes en vigueur, le recours à un architecte ou à tout autre professionnel constructeur est fortement recommandé. Et si votre projet d’extension est un peu complexe, l’architecte va étudier d’une façon précise la forme de l’extension, son volume et faire le lien entre les bâtis. Il peut aussi vous proposer des solutions efficaces et pratiques pour vos contraintes d’isolation, de menuiseries, de revêtement de façades…

Notez également qu’il est encore mieux si vous faites appel à un professionnel RGE « Reconnu Garant de l’Environnement ». En effet, il peut vous aider à bénéficier, sous certaines conditions, d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et/ou d’un éco-prêt à taux zéro.

Réaliser vos travaux dans le respect de la réglementation thermique  (RT2012) :

Selon les réglementations, toute extension de maison doit respecter la règlementation thermique 2012. En effet, la RT 2012 impose que les éléments changés ou ajoutés devront être conformes à la RT 2012, et ce, pour les extensions de moins de 50 m². En cas d’une extension comprise entre 50 et 100 m², la mesure de l’efficacité énergétique de votre logement doit être conforme à la RT 2012. Et pour les extensions de plus de 100 m², une réglementation conforme à l’intégralité des exigences de la RT 2012 en matière d’isolation et de production énergétique doit être respectée.